...
loader image
Comment rempoter la Monstera Variegata?

Comment rempoter la Monstera Variegata?

Août 28, 2023 | Entretien, Monstera | 0 commentaires

Bonjour tout le monde, bienvenue sur ma chaîne Caroline de Monstera.

 

Introduction

Bonjour tout le monde et bienvenue sur ma chaîne Caroline de Monstera. Aujourd’hui, nous allons plonger dans l’art du rempotage de la Monstera Variegata, une plante fascinante qui mérite toute notre attention.

Alors:

Comment rempoter la Monstera Variegata?

Dans cette vidéo, je vais partager avec vous mes astuces et recommandations pour prendre soin de cette belle plante de manière optimale. Alors, commençons par la question cruciale : quand et comment faut-il rempoter cette merveille végétale ?

le rempotage de la Monstera Variegata

 

Le Rempotage de la Monstera Variegata : Quand, Comment, et Pourquoi ?

Le rempotage de la Monstera Variegata est une étape essentielle pour garantir sa croissance et son épanouissement. Commençons par déterminer quand il est temps d’effectuer cette opération délicate.

1. Le Cas du Pot devenu trop Petit

Tout d’abord, quand est-ce qu’on la rempote, cette belle plante ? Voilà une bonne question. Je divise cette question en deux cas. Le premier cas, bien sûr, c’est quand son pot est devenu trop petit, comme celui-ci. Elle a dix feuilles avec la dernière feuille qui mesure 40 centimètres dans un pot de 18 centimètres. C’était son pot de départ quand elle était coupée comme une bouture de tête à quatre feuilles.

J’avais laissé ses racines à l’air libre parce qu’elle passera bientôt au stade de bouturage. Normalement, je conseille à tout le monde de mettre un tuteur de sphaigne ou un tuteur de fibre de coco, tout cela pour soutenir la plante.

Chez moi, comme l’humidité ambiante est très élevée, on est à 70 %, c’est pour ça que leurs racines aériennes peuvent pousser librement à l’air libre. Surtout avec un tuteur de sphaigne, cela peut servir au maintien de son support. On aura moins besoin de changer de pot et le tuteur de sphaigne sert également au prologemnt de son pot.

Comment peut-on savoir si son support est devenu trop petit ou pas ?

Tout d’abord, si votre plante pousse bien, sa nouvelle feuille est censée prendre une taille plus grande et plus mature.

Soudainement, si elle commence à faire une nouvelle feuille plus juvénile, il est possible que son pot soit trop petit à ce moment-là. Ensuite, on peut aussi voir si ses racines commencent à sortir par le dessus du terreau. Cela arrive plus souvent que les racines sortent par le dessous du pot, surtout quand elles ont un cache-pot. Dans ce cas, cela ne veut pas dire que son pot est devenu trop petit.

Par contre, quand les racines sortent par le dessus du terreau, cela signifie vraiment qu’il n’y a plus du tout de place dans son pot. À ce moment-là, les racines sont très compressées ensemble, le terreau aussi. Ainsi, le terreau retient moins l’eau d’arrosage et moins de nutriments.

La dernière chose, c’est de choisir un bon moment quand la dernière feuille atteint sa taille définitive. En même temps, la nouvelle feuille n’est pas encore suffisamment développée dans sa tige. Dans ce cas, on peut préparer le rempotage. Si on tarde trop, il y aura la nouvelle feuille qui va sortir. Il ne faut pas rempoter pendant la sortie d’une nouvelle feuille.

Dans ce cas, avec un nouveau terreau, les racines vont pousser davantage, la plante va se concentrer sur la croissance des racines. Les énergies, les nutriments seront partagés entre la croissance des racines et la croissance de la nouvelle feuille. Cela se produit souvent après le rempotage. Les nouvelles feuilles sont souvent un peu plus petites que les précédentes parce qu’elles n’ont pas eu suffisamment de nutriments pour pousser.

2. Choisir le Moment Opportun

Ensuite, quelle est la meilleure saison pour rempoter ? Privilégiez une saison de croissance, comme le printemps, le début de l’automne, ou si vous cultivez à l’intérieur où la température et l’éclairage sont constants, dont la croissance est constante, vous pouvez le faire à n’importe quel moment.

Dans le cas contraire, évitez de rempoter lorsque la plante est en état de dormance, causée par une basse température ou une température très élevée.

Quand la plante est en état de dormance, augmenter la taille du pot équivaut à augmenter l’eau dans le pot, ce qui augmente les risques de pourriture et de brunissement.

Comment rempoter la Monstera Variegata?

La Technique du Rempotage

Comment rempoter ? Laissez sécher davantage le terreau. Lorsque les racines sont légèrement déshydratées, elles deviennent plus souples et moins adhérentes au pot. Cela facilite le rempotage et réduit les risques de les abîmer.

Ensuite, appuyez doucement sur les bords du pot pour décoller les racines. Il m’est déjà arrivé de casser un pot en terre cuite pour détacher les racines sans les endommager. Tirez doucement. J’avoue que j’ai déjà compressé davantage le terreau et éliminé des racines qui sont sorties.

3. Choix de la Taille du Nouveau Pot

Passons maintenant à la taille du pot.

Quelle taille de pot devez-vous choisir ? Je pense qu’il faut voir au cas par cas. Lorsque votre plante est très blanche, dans ce cas, n’optez pas pour un pot trop grand. Optez plutôt pour une taille supérieure ou deux tailles maximum. Lorsque votre Monstera est très verte ou très panachée, avec beaucoup de feuilles, dans ce cas, vous pouvez essayer 3 tailles supérieures.

Si votre Monstera est un petit pied, plutôt juvénile, ce n’est pas nécessaire de prendre un pot très grand. Un pot très grand signifie plus de terreau, plus d’eau d’arrosage, et cela empêche le séchage du terreau. Cela peut causer des risques de brunissement ou de pourriture des racines.

Conclusion

Passons maintenant au rempotage. J’ai choisi un pot de 24 centimètres, deux tailles supérieures à son ancien pot.

Cela favorise l’enracinement dans le nouveau pot. Il reste encore le deuxième cas de rempotage. Je rempote une Monstera lorsque celle-ci commence à produire de nombreuses feuilles très blanches soudainement.

Récemment, j’ai rempoté une petite Monstera Constellation. Elle est issue d’une bouture de feuille. Je l’ai rempotée car elle a commencé à produire deux nouvelles feuilles halfmoon, c’est-à-dire les deux premières feuilles. Et le terreau initial dans lequel elle avait été plantée pour la bouture n’était pas suffisamment drainant. C’est pourquoi j’ai ajouté davantage de copeaux de coco et de copeaux de pin pour améliorer l’aération du terreau. Il s’agissait d’un rempotage préventif pour éviter les problèmes à l’avenir.

Dans mon prochain épisode, je vous parlerai de la composition de mes terreaux et de tous les matériaux que vous pouvez utiliser pour composer vos terreaux. J’espère que cette présentation vous a été utile.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires. Ce sera un plaisir de vous répondre. smile

Caroline de Monstera présente

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La communauté des passionnés de plantes rares

Inscrivez-vous à notre newsletter

Rejoingnez notre mailing list pour recevoir les dernières news et mises à jour de notre équipe.

Félicitations vous êtes inscrit(e)s!